Le chariot elevateur electrique : les règles à respecter

Le chariot elevateur electrique est un engin qui peut être dangereux si les règles d’usage ne sont pas scrupuleusement respectées. Ces règles de sécurité concernent le conducteur du chariot elevateur electrique et l’entretien de l’engin de levage et sa maintenance, pour que chaque organe du véhicule réponde efficacement aux sollicitations du conducteur.

L’encadrement de l’activité de cariste

cariste

L’article R. 4323-55 du code du travail encadre précisément l’activité de cariste.
« La conduite des équipements de travail mobiles automoteurs et des équipements de travail servant au levage est réservée aux travailleurs qui ont reçu une formation adéquate.
Cette formation est complétée et réactualisée chaque fois que nécessaire. » Cet article confère à la seule personne remplissant ces conditions la possibilité de conduire un chariot elevateur electrique.

L’autorisation de conduire un chariot elevateur electrique est octroyée par l’employeur au salarié qui a suivi la formation correspondant aux exigences de son activité, et qui est déclaré apte à la suite d’une visite médicale.

Les règles à respecter relèvent du bon sens, mais vu la dangerosité que constitue la manipulation d’un chariot elevateur industriel de plusieurs tonnes, il n’est pas inutile de les souligner. Elles concernent chaque phase d’utilisation du chariot élévateur.

  • Situation générale
    Le conducteur d’un chariot industriel éléctrique doit impérativement respecter le code de conduite lors des déplacements dans les différentes aires de manutention de l’entreprise. Par exemple, il ne faut manœuvrer le chariot qu’à partir du siège du conducteur. Il ne faut pas circuler trop vite dans les allées. Il est impératif de tenir compte de la présence des autres salariés dans les espaces de circulation. Il est aussi recommandé de circuler lentement dans les virages, d’accélérer et de freiner prudemment, de regarder dans le sens de la marche du véhicule et de garer le chariot elevateur industriel en faisant attention à ce qu’il ne constitue pas un obstacle dangereux pour les autres usagers des lieux.
  • En situation de chargement et de déchargement
    Les manipulations de charges constituent également des phases sensibles au regard de la sécurité de l’opérateur et des personnes évoluant à proximité. Ce rappel des règles à respecter n’est pas non plus un luxe dont le chef d’entreprise ou les caristes peuvent s’exonérer. Quelques exemples de consignes de prudence : il faut prendre la charge aussi près que possible du mât et l’incliner en arrière. Il faut éviter les surcharges dues à une trop grande distance entre la charge et le mât. Il faut impérativement respecter la charge maximale autorisée pour le modèle de chariot élévateur utilisé. Après avoir chargé le produit sur la fourche, il faut l’abaisser de manière à respecter l’équilibre de l’attelage.
    Lors du chargement ou du déchargement de camions sur des quais, il est recommandé d’utiliser des passerelles de liaison bloquées par le quai et le camion. Enfin, il faut veiller à ce qu’aucun collaborateur ne se trouve à proximité de la charge soulevée.

L’entretien et l’assistance du chariot industriel éléctrique

gerbeurLe bon état de fonctionnement de votre chariot de levage est aussi un gage pour votre sécurité et celle de vos collaborateurs. Le fournisseur chariot élévateur propose des contrats d’assistance et de maintenance pour assurer le bon fonctionnement de vos engins de levage. Le suivi régulier de votre parc par des personnes compétentes et la tenue rigoureuse de vos livres d’entretien vont permettre une traçabilité de tous les évènements et le maintien de chaque unité en état de fonctionnement optimal. En règle générale, le matériel de levage doit être contrôlé tous les douze mois.