Le chariot élévateur à mât rétractable

Le chariot élévateur à mât rétractable est le plus courant des chariots en porte à faux.

Il est particulièrement utilisé pour l’élévation intensive de marchandises et leur transport sur des distances moyennes ou longues.

Fonctionnement du chariot élévateur à mât rétractable

chariot à mât rétractableLe chariot élévateur à mât rétractable a un châssis lourd, qui sert de contrepoids au porte à faux.

Il est porté par 4 roues, pour une meilleure stabilité.

Le cariste est assis dans une cabine située entre deux bras au-dessus desquels coulisse le dispositif élévateur : depuis son poste de conduite, il commande l’élévation grâce à un vérin hydraulique.

Le mât peut se rétracter en deux ou trois segments, selon sa longueur totale.

Le chariot élévateur à mât rétractable permet de lever des charges de 2 à 10 tonnes (quelques modèles vont même jusqu’à 50 tonnes) à une hauteur comprise entre 6 et 12 mètres. Il peut être latéral ou frontal.

Choisir des roues adaptées au type de sol

Pour une plus grande stabilité et une utilisation en toute sécurité, le choix des roues dépend de la nature du sol sur lequel sera utilisé le chariot élévateur à mât rétractable :

  • Sur un sol aménagé (béton, carrelage…) : chariot à bandages ;
  • Sur un sol stabilisé (terre battue…) : chariot à pneus ;
  • Sur un sol non stabilisé : chariot élévateur tout-terrain, spécialement adapté aux sols accidentés.

Avantages du chariot élévateur à mât rétractablechariot à mât rétractable

  • Très compact et maniable, le chariot électrique à mât rétractable permet de circuler dans des entrepôts étroits avec des allées exiguës.
  • Très stable, il permet une élévation à grande hauteur ;
  • Il offre une bonne visibilité de conduite au cariste.

Inconvénients du chariot à mât rétractable

  • La conduite d’un chariot à électrique mât rétractable exige une formation spécifique et une autorisation de conduite ;
  • Un certain temps d’adaptation est nécessaire pour maîtriser la manipulation du mât rétractable ;
  • Le cariste doit contrôler en permanence le poids de la charge, pour éviter tout risque de basculement.