L’informatique embarquée à l’assaut des chariots élévateurs !

Une petite révolution est en train de voir le jour pour les entreprises du secteur industriel et commercial : l’informatique s’invite à présent dans l’utilisation des chariots élévateurs. Quel est le principe de cette avancée ? En quoi permet-elle à ses utilisateurs de gagner en productivité ?

Pour une utilisation à la demande

L’entreprise internationale OMG, spécialisée dans la commercialisation des transpalettes et autres chariots élévateurs, vient de mettre au point un service appelé HRS. Le Hour Rental System reprend le fonctionnement des locations de voitures en l’appliquant cette fois aux chariots qu’elle loue à ses clients. Le principe est de proposer aux clients la location de machines selon le mode « à la demande ». Des engins sophistiqués équipés d’un système informatique embarqué qui permettent à l’entreprise d’utiliser les chariots pour un quota d’heures préalablement défini. Le fonctionnement est simple : chaque utilisateur insère une clé électronique pour démarrer et faire fonctionner le chariot, lui-même relié à un serveur qui enregistre chaque déplacement, chaque pause, et totalise le nombre d’heures durant lesquelles la machine est en service. Le but ? Coller au plus près des besoins réels des sociétés en termes d’équipement. Car les chariots élévateurs sont mis à disposition pour une durée d’utilisation déterminée à l’avance. Si le quota d’heures est dépassé, une alarme avertit l’utilisateur. Si, au contraire, les heures ne sont pas toutes utilisées, un report sous forme de crédit est mis en place pour la période suivante.

Un budget maîtrisé

Cette avancée est le fruit d’une réflexion sur la manière de faire correspondre l’offre des fournisseurs avec les nouvelles demandes des clients. Le contexte économique délicat, voire tendu, de ces dernières années contraint les entreprises à revoir leurs dépenses à la baisse. Acheter un parc de chariots ou signer un contrat de location longue durée n’est plus nécessairement une priorité. Pour maîtriser leur budget, cette innovation tombe ainsi à point nommé. Une location « sur mesure » désormais tournée vers une utilisation à la demande et donc sans mauvaise surprise concernant les dépenses engagées.

Une innovation en guise d’outil de gestion

Si la maîtrise des coûts est le premier point fort de ces nouvelles technologies, elle n’est pas la seule. Car grâce à la connexion entre la machine et le serveur, des informations précieuses sont transmises en temps réels : nombre total d’heures d’utilisation, nombre de pauses, pics d’utilisation… Ces données permettent par la suite à l’entreprise cliente de disposer d’un outil de gestion performant pour optimiser les coûts, améliorer le process de travail, repenser l’organisation au sein d’un entrepôt de stockage… Du pain béni pour travailler à l’optimisation de la productivité. Les chariots 2.0 arrivent à la rescousse des entreprises, pour le plus grand bien de leur organisation de travail, de leurs finances et donc de leur compétitivité !