Acheter un transpalette électrique d’occasion

transpalette electriqueLe transpalette électrique est aujourd’hui un outil indispensable dans un entrepôt de stockage. Mais investir dans du matériel de qualité a un prix, souvent élevé.

Acheter un transpalette électrique d’occasion peut être une solution intéressante sur le plan financier, à la condition de respecter certaines règles.

La législation considère comme d’occasion un véhicule de manutention ayant déjà été utilisé dans l’Union Européenne. Un transpalette électrique, même de seconde main, acheté hors de l’UE est considéré comme neuf et se voit appliquer la réglementation associée.

Où acheter un transpalette électrique d’occasion ?

Pour acheter un transpalette électrique d’occasion, vous avez deux options :

  • Auprès d’un particulier
  • Auprès d’un professionnel

Si acheter du matériel de manutention auprès d’un particulier peut parfois permettre une plus grande marge de négociation, sachez qu’un professionnel apporte des garanties plus étendues au cas où il y aurait un problème après la vente.

Les professionnels offrent également un choix beaucoup plus large, et il vous sera ainsi plus facile de trouver un transpalette électrique d’occasion adapté à vos besoins.

Eléments à exiger lors de la transaction

transpalette electrique

Pour vous assurer que le transpalette électrique d’occasion que vous allez acheter est de bonne qualité, demandez au vendeur de vous apporter un certain nombre d’éléments indispensables :

  • Notice d’utilisation du fabricant, fourni lors de l’achat du véhicule neuf.
  • Certificat de conformité.
  • Carnet de maintenance : ce document résume toutes les opérations qui ont été réalisées sur le véhicule de manutention depuis son achat auprès du fabricant. Il doit lister, de manière exhaustive, les opérations de maintenance ou d’entretien, inspections, réparations, remplacements de pièces ou toute modification de l’appareil.

Si la notice d’utilisation n’est pas obligatoire, refusez d’acheter un transpalette électrique d’occasion sans son livret de maintenance.

Obligations légales de l’acheteur

Comme dans le cas d’un transpalette électrique neuf, le chef d’établissement est tenu, depuis l’arrêté du 1er mars 2004 (consolidé le 9 janvier 2011), de faire subir un certain nombre de tests au véhicule :

  • Test d’adéquation : il consiste à vérifier que l’appareil est adapté aux tâches qu’il va réaliser, et que son utilisation sera conforme à ce qui a été prévu par le fabricant.
  • Epreuve statique : il s’agit de faire porter au transpalette sa charge maximum autorisée multipliée par le coefficient d’épreuve statique (défini dans la notice d’utilisation. A défaut, il est de 1,5), sans bouger, pendant une durée définie.
  • Epreuve dynamique : le transpalette électrique doit porter sa charge maximale multipliée par le coefficient prévu par la notice d’utilisation (à défaut, il est de 1,1) et se déplacer de toutes les manières possibles pendant un temps prédéfini.

Ces tests sont obligatoires et doivent être réalisés avant même la première utilisation du transpalette électrique d’occasion dans l’entrepôt.

Une fois les autorisations d’utilisations accordées, le matériel d’occasion peut être utilisé, dans les mêmes conditions et avec les mêmes obligations légales qu’un véhicule neuf.